Qui sommes-nous ?

Hélène Massieu et Berend Doornenbal.
Hélène a grandi en France. Moi-même aux Pays-Bas.

Nous étions ensemble depuis presque 40 ans. Nous avons vécus aux Pays-Bas jusqu'en 1996 où nous avons eu quatre merveilleux enfants.
Les racines d'Hélène étaient clairement dans l'Aveyron, où habitait une grande partie de sa famille, notamment ses grands-parents et son oncle (Pépé, Mémé et Tonton), et c’était très important pour elle. Hélène avait passé de nombreuses vacances d'été dans la maison de “La Roque” à jouer et travailler avec ses cousins, cousines, oncles et tantes.
Une fois adulte et installée aux Pays-Bas, nous nous sommes rendus régulièrement en France dans la grande maison familiale pour passer des vacances au calme avec les enfants.
Ensemble, nous avons rassemblé de nombreux et fabuleux souvenirs de vacances.

1996 a été l'année du grand changement. L'opportunité s'est présentée de venir vivre en France. Pas dans l'Aveyron, mais en Corrèze, où nous avons vécus avec beaucoup de plaisir.
Entre-temps la maison de “La Roque” s'est vidée de ses habitants et ne recevait plus guère de visites de la famille. On y était juste de temps en temps pour quelques jours. C'est le sort que subissent de nombreuses vieilles maisons dans les campagnes françaises. C'est la raison pour laquelle en 2012, nous avons racheté la maison pour l'aménagé en gîte, pour continuer à faire vivre ce lieu si convivial et rempli de souvenir.

Les travaux pour rénover cette vieille maison que le temps avait dégradée, ont commencé début 2013. Quelques mois plus tard, elle avait de nouveau de l'allure, et vous pouvez aujourd'hui saisir la chance de profiter de ces environs magnifiques, et du calme idéal de ce lieu d'exception.
Bien entendu, nous voulions nous-même s’y rendre de temps en temps pour y construire de nouveaux souvenirs...

Pendant l'été 2017 le destin a frappé fort. Hélène est décédée après une courte période de maladie, une forme agressive de cancer. Une catastrophe pour les enfants et moi-même. Cependant, l'idée de la maison familiale n'a pas beaucoup changé. Je pense, avec les enfants, que c'est important de garder la maison pour la location en gîte et pour nous-mêmes.
Nous espérons que beaucoup de gens pourront en profiter dans un avenir proche et lointain.